Campagne de Venelles, un jardin contemporain méditerranéen

Posté par Creation jardin
Campagne de Venelles, un jardin contemporain méditerranéen

C’est dans la campagne de Venelles au nord d’Aix en Provence, au cœur de la zone verte boisée de chênes centenaires, magnifique patrimoine, que niche cette propriété de 6000 m2 que l’agence a en charge d’aménager.

Afin de valoriser les grands espaces autour de la maison, il est imaginé quatre jardins dont les compositions s’harmonisent aux végétaux déjà existants (chênes verts, chênes blancs, Phyllaires). Nous avons réalisé des circulations en clapissette accédant à chacun des terrains thématiques et des points de vue pour profiter du panorama sur les collines du Lubéron.

Le premier jardin s’élabore autour d’un coin piscine avec un couloir de nage de 20x4m. Nous réalisons un poolhouse résolument contemporain, un espace de repas trouve naturellement sa place sous un grand chêne et un lieu de détente culmine sur une restanque ombragée en pierres du Pays d’Aix. L’aménagement de terrasses en bois IPE, une prairie et un espace en graviers roulés soulignent les lieux de vie et les circulations. Dans ce havre de verdure se succèdent des essences exotiques et très graphiques tels le Yucca, Dasylirion, et des végétaux de sous bois, des graminées (Stipa, Carex, Miscanthus …).

Le deuxième espace s’organise autour de la villa et ses abords immédiats. Le jardin s’invite comme le prolongement des pièces de la maison. Les perspectives ouvrent sur des espaces définis comme un patio andalou ou un jardin de cactées, des terrasses ombragées en bois exotique incitent à l’évasion desquels s’échappent de grands pas japonais proposant la poursuite vers d’autres lieux. Un potager en carré sur des graviers roulés agrémente l’abord de la cuisine, le tout ponctué de mur de couleurs, de buis boules, d’arbres en pots ou d’une oliveraie centenaire qui composent une scénographie de premiers ordre ou un fond paysager.

Dessiné dans un angle de la propriété, s’impose l’idée d’un lieu qui repose et ressource. Pour traverser cet espace nous avons créé un cheminement minéral en alternance avec de la clapissette. Encadrés par une haie haute, des graminées en vague ondulent dans le vent, parfois rompus par des massifs sur buttes. On peut s’asseoir sur un banc et laisser le regard se perdre dans la perspective des fruitiers que seul le cordon de grands chênes blancs immobilise.

L’entrée et les accès à la maison sont les derniers espaces à concevoir. En rupture avec les conceptions classiques, l’arrivée dans la propriété offre un lieu qui va concilier fonctionnalité et prestige : tout est imaginé dans la géométrie. De larges passages permettent la manœuvre des véhicules sur une trame de pavés. D’abord encadré dès le portail par des murs de soutènements, les végétaux s’épanouissent jusqu’à devenir très imposants et structurés à l’approche de la maison : graminées, palmiers, buis et chênes guident le visiteur jusqu’à la porte d’entrée.





Laisser un commentaire